Comment se servir de son CPF ?

Créé en 2014 par la loi sur la formation professionnelle, le Compte personnel de formation, appelé CPF, est une petite révolution dans le droit à la formation. Mais qu’est-ce que le CPF ? Comment fonctionne-t-il ? Et comment l’utiliser ? Focus sur le CPF ou compte personnel de formation.

Le CPF : c’est quoi ?

Le compte personnel de formation ou CPF est un dispositif qui accompagne chaque individu durant toute sa vie professionnelle, c’est-à-dire de l’âge légal d’entrée dans le domaine du travail jusqu’à la retraite, quelle que soit la situation professionnelle. Ainsi, vous pouvez bénéficier de votre CPF à partir de vos 16 ans (ou 15 ans d’exemption), et ce tout au long de votre carrière professionnelle, que vous soyez à la recherche d’un emploi ou salarié. Vous pouvez effectuer des recherches sur internet pour en savoir plus notamment sur le CPF.

Le CPF : comment ça fonctionne ?

Votre CPF est financé selon de votre situation professionnelle. La limite totale du CPF est de 150 heures, en dehors des heures supplémentaires disponibles sous certaines conditions pour une entreprise de 50 salariés ou plus et ce, que vous travaillez à temps partiel ou à temps plein.

Il existe plusieurs cas liés à l’acquisition de droits à la formation. Si vous travaillez à temps plein, vous gagnerez jusqu’à 120 heures (24 heures par an) et 12 heures par an pour les années suivantes jusqu’à un maximum de 150 heures. Par contre, si vous travaillez à temps partiel, le calcul est fait à partir de vos heures de travail. Certaines absences sont même prises en compte si, par exemple, quand vous êtes en congé spécial (congé de maternité, congé parental, etc.) ou en congé pour maladie professionnelle ou encore pour un accident du travail. Cependant, les périodes pendant lesquelles vous seriez au chômage ne sont pas incluses dans le calcul de votre CPF.

L’avantage du compte personnel de formation (CPF) est que vous pouvez effectuer plusieurs heures de formation qui n’ont pas une durée précise et sont transférables, c’est-à-dire qu’elles restent valables même dans le cas où vous changez d’employeur ou subissez une période de chômage.

Le CPF : comment s’en servir ?

Tout d’abord, il est essentiel de savoir que ce ne sont pas toutes les formations qui sont éligibles au CPF. Vos droits ne peuvent donc être utilisés que pour ceux qui permettent l’acquisition d’une base de compétence et de connaissances, l’assistance des EAU (validation de l’expérience acquise) ou ceux dont la liste est publiée par décret.

Par conséquent, l’utilisation de votre CPF dépend de votre situation professionnelle. Si vous êtes salarié, alors vous n’avez pas besoin du consentement préalable de l’employeur sauf dans le cas où la formation se déroule pendant vos heures de travail. Si vous cherchez du travail, c’est différent. Mais dans ces deux cas, vous devez vérifier sur votre CPF les heures à votre disposition et, s’il s’avère que ce n’est pas suffisant pour la formation prévue, des fonds supplémentaires peuvent être demandés à l’autorité compétente (par exemple OPCA pour les salariés, Pôle Emploi pour les demandeur d’emploi).

Tout savoir sur le déroulement du bilan de compétences
Où faire un bilan de compétences ?