La VAE : quel financement pour la VAE ?

Afin de financer un travail de validation des acquis de l’expérience ou VAE, il existe de nombreuses possibilités. En revanche, il est parfois compliqué de s’y retrouver face à l’abondance des offres d’accompagnement existantes. Dans tous les cas, la modalité de financement dépend essentiellement en fonction du statut sélectionné.

Financement d’un projet VAE pour le demandeur d’emploi

Pour les demandeurs d’emploi, le conseil régional ou le Pôle emploi peut financer leur projet par le biais du chéquier VAE. La demande se réalise généralement auprès d’un conseiller du pôle emploi le plus proche de chez vous. Au-delà de tout cela, l’Académie de Créteil possède une liste détaillée de tous les accompagnateurs référencés. Vous pouvez être en effet accompagnée dans la démarche de demande de financement.

Les aides octroyées par le conseil régional et le pôle emploi peuvent pour la plupart du temps se cumuler. Le gouvernement met d’ailleurs en place des aides ponctuelles sur la base de projets relatifs à chaque département.

Subvention d’un projet VAE pour les salariés

La validation des acquis de l’expérience représente une prestation de formation. En effet, le coût d’une VAE est en général imputable au programme de formation de la société. Autrement dit, il est possible de bénéficier d’un soutien financier. Dans ce cas, il existe de nombreuses solutions. Vous pouvez être pris en charge dans le cadre du compte personnel de formation et dans le cadre du plan de formation établi par votre établissement. Pour cette seconde option, l’entreprise fera appel à son opérateur de compétences pour déterminer le coût d’une VAE. Le niveau et les modes de financement peuvent être différents en fonction des secteurs. Pour éviter les mauvaises surprises, il est conseillé de s’informer auprès du responsable de la formation au sein de l’institution.

Bénéficier d’une subvention VAE si vous êtes travailleur indépendant

Des financements existent pour les dirigeants d’entreprise, les autoentrepreneurs et pour les travailleurs indépendants. Dans cette optique, il suffit de se servir de son compte CPF. Vous avez en outre la possibilité de demander un fonds de formation selon votre domaine d’activité. Le FAFCAE sont dédiés pour les artisans. Les gérants d’entreprise peuvent bénéficier de l’AGEFICE.

Dans tous les cas, le coût d’une VAE varie selon le statut adopté. Cela peut être compris entre 500 à 2500 euros. Ce montant couvre normalement les frais d’impression, les droits d’inscription, les éventuels salaires de jury, les charges matérielles, les coûts de déplacement et bien entendu l’aide et l’accompagnement pour l’élaboration des livres.

Quelles sont les conditions pour prétendre à une VAE ?
Tout savoir sur le déroulement du bilan de compétences