Comment devenir coach de vie ?

Le coaching est un métier qui se développe depuis plusieurs années. De plus en plus de gens se tournent vers cette industrie dont le but est de fournir aux clients un soutien et des conseils pour l’aider à atteindre des objectifs précis. Voulez-vous savoir comment devenir coach de vie ? Tout ce que vous devez savoir sur le poste. Les compétences nécessaires pour devenir coach de vie. Éthique professionnelle du coaching.

Qu’est-ce qu’un coach de vie ?

 Les coachs de vie sont des confidents, des épaules et des béquilles sur lesquels vous pouvez compter pour vous aider pour avancer lorsque vous ne pouvez plus tout faire seul. Le terme coach vient du sport, mais parfois, non seulement, il est nécessaire de fournir des conseils dans les disciplines sportives, mais aussi des coachs personnels et professionnels pour vous aider à fixer des objectifs et vous aider à les atteindre. Si vous voulez devenir coach de vie parce que ce métier rapporte beaucoup d’argent, et que vous comptez que « c’est une industrie » en pleine croissance que vous pouvez facilement trouver votre place, alors vous êtes sur la mauvaise voie… C’est vrai, mais ce n’est pas forcément ce qui vous motive, sinon vous vous tromperez.

En tant que coach, avant de travailler et de gagner de l’argent, cela doit être une passion.

Les compétences et qualités requises pour devenir coach de vie

Vous n’avez pas besoin de détenir un diplôme pour devenir coach de vie. Cependant, vous devez avoir des connaissances dans ce domaine et posséder certaines qualités pour exercer ce métier. À cette fin, il est important de recevoir une formation au centre ou à distance. Habituellement, la formation comprend plusieurs domaines : l’auto-direction, la sociologie, la psychologie, etc. En bref, ceux qui suivent un coaching de vie doivent : faire preuve d’empathie ; écouter les autres ; partager ; apprécier la relation avec les clients ; aimer aider les autres et remonter le moral ; avoir une bonne conscience analytique et globale ; savoir comment s’adapter ; avoir des connaissances en psychologie ; afficher la morale. Indépendamment des progrès du client, la tolérance et la patience sont importantes. Le rôle des coachs de vie n’est pas de critiquer, mais de soutenir les problèmes qu’ils rencontrent.

Éthique du coaching

En tant, que coach de vie, la définition du travail n’est pas qu’une simple activité rémunérée. En effet, pour devenir coach de vie ou développement personnel, vous devez conserver un certain degré d’indépendance dans votre carrière afin que certains clients ne vous utilisent pas.

Par conséquent, un coach de vie doit prêter attention à : garder la confidentialité de ses clients ; formuler un contrat tripartite basé sur des objectifs spécifiques ; devenir un observateur, écouter et partager, sans utiliser votre influence potentielle ; offrir aux autres Respects de sa dignité.

Changer de métier : les 3 vraies questions à se poser
L’agrégation : le concours qui vous demendera patience et persévérance