L’agrégation : le concours qui vous demendera patience et persévérance

Pour décrocher le statut d’enseignant agrégé, il faut réussir le concours de l’agrégation qui est un passage obligé. Une vingtaine d’heures d’épreuves écrites puis un mois d’épreuves orales pour les admissibles dont les redoutables leçons qui exigent cinq heures de préparation, attendent les candidats. Il est certain qu’il faut beaucoup de persévérance et de patience si on veut conquérir et obtenir le fameux Graal.

L’Agreg, un concours d’une grande difficulté

Le concours de l’agrégation existe depuis 251 ans et attire chaque année, bon nombre d’étudiants et enseignants qui souhaitent enseigner dans les lycées, les classes préparatoires, les classes de BTS ou les universités. Ainsi, passer l’agrégation signifie se préparer à une série d’épreuves très difficiles pour figurer parmi l’élite des enseignants français. Il est possible de passer l’agrégation dans tous les domaines, des lettres aux sciences en passant par l’histoire, l’art, les langues vivantes, etc. L’agrégation est accessible par voie de concours externe (pour les titulaires d’un master ou équivalent), par concours interne (pour les fonctionnaires justifiant de cinq ans de service avec un niveau master) et par concours externe spécial (pour les personnes titulaires d’un doctorat). Autre particularité de ce concours, le nombre de postes disponibles dans chaque section est connu au plus tard la veille de la première série d’épreuves.

Devenir professeur agrégé

Un professeur agrégé assure 15 heures de cours par semaine et participe à des actions d’éducation au sein de son établissement. Il conseille et participe au projet d’orientation des élèves. Le fait de passer l’agrégation permet aussi de faire partie des enseignants les mieux payés que ce soit dans le domaine public ou privé. Ce concours très sélectif ouvre aussi une belle perspective d’évolution de carrière aux candidats qui sont prêts à se donner à fond pour réussir. Certains travaillent sur plusieurs années pour l’obtenir, enfin ! Par exemple, pour 3000 inscrits à l’agrégation d’histoire, 92 postes à pourvoir, autant dire qu’il faut être extrêmement persévérant et déterminé pour réussir.

Un concours spécifiquement français

Pour passer l’agrégation, il faut non seulement être érudit, mais il faut aussi parfaitement maitriser les méthodes pédagogiques requises pour les épreuves d’explication de texte et de document qui sont tout aussi sélectives. Le candidat doit acquérir les réflexes et les techniques de pensée indispensables pour réussir le concours. Les épreuves écrites sont complétées par des épreuves orales tout aussi sélectives. De nombreux candidats présentent l’agrégation deux ou trois fois avant de réussir, une réalité qui n’a rien de honteux, mais qui démontre bien la difficulté de ce concours. 

Comment devenir coach de vie ?
Comment devenir naturopathe ?