Ces vieux métiers qui recrutent

Certains métiers ont disparu depuis quelques années. Mais à l’heure actuelle, ils font un retour spectaculaire. Il s’agit de professions considérées comme étant très anciennes. Cependant, ces vieux métiers qui recrutent sont devenus de plus en plus sollicités, notamment pour les personnes en reconversion professionnelle. 

Le cireur de chaussures

Le cireur de chaussures fait partie de ces vieux métiers qui recrutent de nos jours. Dans les grands centres commerciaux, dans les bureaux ou dans les aéroports, ce métier est devenu incontournable.

Mais il faut noter que le cireur de chaussures de l’ancien temps n’est plus le même que celui d’aujourd’hui. En effet, de nouveaux critères sont de rigueur pour pouvoir proposer ce nouveau service très sollicité par les businessmen. Pour cela, le professionnel doit avoir une barbe bien taillée, porter des cravates et être souriant. Il faut également être discret et minutieux pour mener à bien cette tâche. En outre, la précision et le sens du contact sont des qualités requises.

À part cela, sachez que ce type de vieux métier qui recrute ne requiert aucun diplôme. On obtient de l’expérience en pratiquant le métier chaque jour.

Quant au salaire, il varie en fonction du nombre de paires de chaussures nettoyées quotidiennement. Mais en moyenne, le prix du nettoyage par paires est compris entre 5 et 7 euros.

Le dératiseur

Le dératiseur figure également parmi les vieux métiers qui recrutent actuellement. Ce professionnel est chargé de réaliser des travaux relatifs à la préservation de la santé et de l’hygiène. Son métier consiste à limiter la prolifération d’espèces nuisibles telles que les rongeurs, les insectes, etc. Pour effectuer cette opération, il peut choisir entre ces deux méthodes : destruction ou capture.

Ce type de vieux métier qui recrute consiste aussi à réaliser certains traitements comme la désinfection de bâtiments, et cela, en suivant parfaitement la réglementation sanitaire et les règles de sécurité.

Pour devenir un dératiseur, il faut être en bonne condition physique et disposer d’un CAP/BEP en hygiène et propreté.

Le barbier

Étant un des vieux métiers qui recrutent, le barbier est une profession qui a connu un grand succès (que ce soit auparavant ou après sa réapparition ces dernières années). En effet, le port d’une moustache et de la barbe a fait un grand retour depuis quelques années.

Le sens du contact et la créativité sont les qualités requises pour pouvoir effectuer ce travail. Le barbier doit également disposer au minimum d’un CAP esthétique.

L’agrégation : le concours qui vous demendera patience et persévérance
Langues mortes : quels métiers en ont encore besoin ?